suivez le tour du monde d'un marseillais

Ecrit le 7 décembre 2010 par Dom'

3 Commentaires

La Sebastiana Valparaiso le 7/12/2010

La Sebastiana Valparaiso le 7/12/2010

Sur les pas de Pablo Neruba…

Et voilà, l’heure du bilan a sonné ! 100 jours que j’ai claqué la porte derrière moi sans savoir ce qui m’attendait…Me voilà presque au tiers de mon périple, quittant déjà  l’Amérique du Sud dans moins d’un mois…Et en vie !

L’ayant  traversé d’ouest en est, du nord au sud, sans boussole, sans un mot d’espagnol, ni de portugais, me voilà à quelques kilomètres de l’aéroport de Santiago qui me conduira à Auckland en Nouvelles–Zélande. Dire que c’était facile, peut être pas, mais à la portée de tout le monde.

Ecouter son instinct, ouvrir ses yeux et son cœur….le reste… avec quelques massages, quelques nuits dans un vrai lit, quelques douches avec de l’eau chaude et  un service de lavandière efficace, quelques repas équilibrés…(traduction :  j’ai le dos cassé, j’ai du sommeil en retard , je pue, j’ai pris du poids !)…il n’en paraitra plus rien dans quelques semaines…Et pour célébrer ces 100 jours, je suis allé visiter aujourd’hui, une des maisons de Pablo Neruba, sur les hauteurs de Valpo : La Sebastiana. Vous en verrez quelques photos ainsi que des environs.

Et aujourd’hui ne cesse de bouillonner dans ma tête cette idée du renoncement  à la routine, au confort, et donc  à la sécurité, pour éprouver la vraie vie, celle de ses désirs.

Et quoi de mieux que l’adaptation du  discours de Pablo Neruda,  après avoir arpenté ruelles, labyrinthes  et dédales de cette ville si envoutante et  sensuelle qu’est Valparaiso, dite Valpo, pour résumer ces 100 jours d’aventure…

Il revit peu à peu….

Il revit peu à peu celui qui voyage, celui qui lit, celui qui écoute de la musique, celui qui sait trouver grâce à ses yeux

Il revit peu à peu, celui qui retrouve son amour propre, celui qui se laisse souvent aider

Il revit peu à peu, celui qui s’affranchit de l’habitude, changeant tous les jours de chemins et de repères, se risque à changer la couleur de ses vêtements, parle souvent à un inconnu,

Il revit peu à peu, celui qui recherche la passion et son tourbillon d’émotions, celles qui redonnent la lumière dans les yeux et réparent les cœurs blessés

Il revit peu à peu, celui qui  change de cap lorsqu’il est malheureux au travail ou en amour, celui qui prend des risques pour réaliser ses rêves, celui qui, pour une fois dans sa vie, a fui les conseils sensés.

Je vis maintenant !

Je prends des risques aujourd’hui !

J’agis tout de suite !

Je revis peu à peu !

Je ne me prive pas d’être heureux !

Vous, comme moi, vivons la même situation ; nos schémas de couples, de famille, de réussites sociales et professionnelles que nous imposent notre société, nous occultent parfois nos propres désirs. Accordons-nous -le temps nécessaire- pour nous demander vraiment ce dont nous avons envie, quels sont nos propres désirs ? Si nous trouvons la réponse, ne nous privons pas alors d’être heureux !

Gros poutoun et hasta pronto !

Dom’

A voir également....

,

3 Réponses à “Yo ! Bilan des 100 jours…..”

  1. avatar

    catherine

    7 years ago

    Bonjour,
    merci de partager ton voyage, tes bonheurs, tout et tout.
    merci du fond du coeur

    Catherine


  2. Fatal error: Call to undefined function get_user_meta() in /home/dominicw/www/wp-content/plugins/add-local-avatar/avatars.php on line 1383