suivez le tour du monde d'un marseillais

Ecrit le 6 septembre 2010 par Dom'

1 Commentaire

Place Mayor, procession du 5 septembre

Place Mayor, procession du 5 septembre Au hasard d'une ballade dominicale

Au hasard d’une ballade dominicale !

Au Pérou, près de 3000 fêtes populaires sont célébrées chaque année.

La plupart d’entre elles s’organisent autour d’un saint patron et s’inscrivent dans un calendrier chrétien instauré à l’époque de la Vice-royauté, mais soigneusement adapté aux croyances magico-religieuses d’une région particulière.
A ces fêtes religieuses s’ajoutent d’autres célébrations nettement païennes, comme celles qui sont liées aux mythes ancestraux dans les communautés indigènes de la forêt amazonienne et les nombreuses fêtes créées au cours des siècles précédents ou des dernières décennies. En outre, le jour même de la célébration, les migrants appartenant aux 4000 clubs départementaux, provinciaux et de districts montent des répliques urbaines des différentes fêtes qui se réalisent dans leur village d’origine.

Une fête traditionnelle péruvienne est un espace de confluence ou le sacré et le profane s’intègrent dans une seule et orgueilleuse manifestation de vitalité et d’allégresse.Le culte religieux chrétien, qu’on peut reconnaître à première vue (particulièrement dans la Sierra) se déroule sur la tradition préhispanique du taki dédié aux dieux païens qui, sous des noms de saints occidentaux, renaissent chaque année.
S’ajoute aux célébrations un programme nourri comprenant messes, processions, défilés, bals, pèlerinages, repas, foires artisanales et agricoles ainsi que danses et toutes sortes de spectacles où alternent en toute liberté la sensualité et la spiritualité, l’ordre circulaire et le chaos temporaire, le passé et le futur.
Les fêtes péruviennes composent un radieux arc-en-ciel aux couleurs duquel s’unissent les sons, les saveurs, les textures, les odeurs et une vigoureuse théâtralité destinée à réinventer l’histoire et à produire une synthèse pour célébrer l’union de l’homme avec sa mère Terre.

Et en ce dimanche 5 septembre 2010, en promenant dans le quartier historique de Lima bercé par la flûte andine, sur la place Mayor, j’ai assisté à une procession riche en couleurs, en musique et en odeurs d’encens. Je vous en livre quelques images.

Gros poutoun et hasta pronto

Dom’

Get the Flash Player to see the wordTube Media Player.

A voir également....

,

Une réponse à “Un dimanche à Lima, place Mayor !”

  1. avatar

    catherine Payre

    7 years ago

    C est un régal de partager ces moments. Merci

Laisse un commentaire

:wink: :twisted: :roll: :oops: :mrgreen: :lol: :idea: :evil: :cry: :arrow: :?: :-| :-x :-o :-P :-D :-? :) :( :!: 8-O 8)