suivez le tour du monde d'un marseillais

Ecrit le 25 décembre 2009 par Dom'

1 Commentaire

carte provence

source Lonely Planet

Introduction

Quelle région française peut se vanter de posséder autant d’atouts : de Marseille aux gorges du Verdon, du parc national du Mercantour aux îles de Poquerolles en passant par Nîmes, Avignon ou la Camargue. Il faudrait des dizaines de week-ends pour profiter de toutes ces merveilles. Alors choisissez bien le vôtre, entre les foules d’estivants des mois d’été et le mistral qui décoiffe, le printemps et l’automne provencaux vous attendent avec impatience.

Destination

Région : Provence-Alpes-Côte d’Azur (PACA)
Pays : France
Statut administratif : elle regroupe 6 départements : Alpes-de-Haute-Provence, Hautes-Alpes, Alpes-Maritimes, Bouches-du-Rhône, Var et Vaucluse
Superficie : 31 400 km²
Population : 4,9 millions d’habitants
Langues : français et occitan provençal
Institutions politiques : conseil régional Provence-Alpes-Côte d’Azur

Economie

Bien que peu active pendant l’époque industrielle, la région s’est développée grâce à son activité portuaire et à sa tradition d’ouverture sur les peuples du bassin méditerranéen. Actuellement, grâce à un bon réseau routier, une situation géographique exceptionnelle et un dynamisme démographique, la région accueille plusieurs activités importantes (tourisme, centres de recherche, construction électrique) et se classe au 5e rang des régions françaises pour la valeur ajoutée économique.

Quand partir ?

Pas en juillet ni en août si vous redoutez les fortes chaleurs et la foule des vacanciers. Mai et juin, lorsque fleurissent les amandiers et les champs de lavande, sont les mois les plus agréables, suivis de septembre et octobre. Dans les Alpes-de-Haute-Provence, la saison de ski s’étend de Noël à mars. Les stations balnéaires de la Côte d’Azur bourdonnent d’activité d’avril à septembre.

Fêtes et festivals

Le troisième dimanche de janvier, à Uzès, la Foire à la truffe célèbre ce « diamant noir » de la gastronomie méridionale. Défilés de chars fleuris et feux d’artifice ponctuent le carnaval de Nice, qui dure 2 semaines en janvier. Mi-mai, le Festival international du film attire des milliers de visiteurs pendant 10 jours sur la Croisette de Cannes. Le pèlerinage des gitans se tient du 24 au 26 mai et le 22 octobre aux Saintes-Marie-de-la-Mer. Mêlez-vous aux bergers qui célèbrent la Fête de la transhumance, le lundi de Pentecôte, à Saint-Rémy-de-Provence, avant de prendre le chemin des montagnes avec leurs 3 000 moutons.

Toulon accueille le Festival international de musique (classique) de juin à début juillet ; en juillet, vous serez comblé si vous aimez le jazz avec le Nice Jazz Festival, Jazz à Juan (à Juan-les-Pins et dans les environs) ou l’Aix Jazz Festival (à Aix-en-Provence). Messe en provençal, bénédiction des bateaux et joutes maritimes sont au programme de la Fête de la mer et des pêcheurs, qui se déroule dans plusieurs ports de la côte pendant 2 jours en juillet. Premier festival de théâtre en Europe, le Festival d’Avignon se tient dans la cité des papes de mi-juillet à août. Si tous les billets sont déjà vendus, tentez votre chance au Festival Off, qui se déroule en marge du festival officiel.

Nouvel An (1er janvier), Pâques, Fête du travail (1er mai), Victoire de 1945 (8 mai), Ascension, Pentecôte, Fête nationale (14 juillet), Assomption, Toussaint, Armistice de 1918 (11 novembre), Noël (25 décembre)

Devise

l’euro (EUR)

Coût de la vie

Notez un mode d’hébergement très en vogue en Provence : les chambres d’hôtes, parfois aménagées dans d’anciennes demeures, et dont les tarifs sont à peu près équivalents à ceux pratiqués dans les hôtels.

Restauration

  • Repas économique : < 15 €
  • Repas moyen : 15-45 €
  • Repas de qualité : > 45 €

Logement

  • Chambre économique : < 40 €
  • Chambre moyenne : 40-120 €
  • Chambre de qualité : > 120 €

Conseils relatifs à l’argent

Les banques, à l’exception de la Banque de France, prélèvent une commission de 3,50 à 4,50 € par opération sur les travellers chèques. L’opération est gratuite dans les bureaux de change et dans ceux d’American Express si vos travellers chèques sont issus de cette agence. Vous pouvez changer vos eurochèques dans des banques ou dans un bureau de poste, munis de votre carte Eurochèque et d’une pièce d’identité. De nombreux hôtels et commerces n’acceptent pas encore les eurochèques. Visa et Mastercard sont les cartes de crédit les plus courantes. La carte American Express ne vous servira que dans les établissements haut de gamme ou pour retirer de l’argent à certains distributeurs ou auprès des bureaux de l’agence.

Votre note de restaurant et d’hôtel inclut le service (entre 10 et 15%). Il n’est donc pas nécessaire de laisser un pourboire, mais la coutume veut que dans les restaurants on laisse un ou deux euros. Le marchandage ne se pratique guère sur les marchés provençaux.

Activités

Parcourez à vélo les routes tranquilles du Luberon ou du massif de l’Esterel. Descendez en roller la promenade des Anglais (Nice), la Croisette (Cannes) ou la Canebière (Marseille). Explorez les calanques en plongée sous-marine. Le Verdon, la Vésubie, la Roya et l’Ubaye, en Haute-Provence, offrent des trésors d’eaux vives aux amateurs de raft, de canoë et de kayak. Les gorges encaissées se prêtent au canyoning et à l’escalade. Les tranquilles stations de ski de haute Provence conviennent surtout aux débutants et niveau moyen. En Camargue, baladez-vous à cheval. Saint-André-des-Alpes, au nord de Castellane, est considéré comme la capitale française du parapente. Les sentiers balisés de randonnée sillonnent la région.

A ne pas manquer

Marseille

Principale agglomération de la région et premier port français de commerce, Marseille n’a rien de vraiment pittoresque : grand centre urbain multi-ethnique, elle connaît des tensions. Mais si vous l’explorez à pied, aucune ville de Provence n’offre tant d’animation, d’odeurs, de couleurs et de lieux à visiter. L’axe principal de la ville, la Canebière, s’étend à l’est du Vieux-Port, où mouillent les bateaux depuis plus de 26 siècles. Le gros du trafic commercial a été transféré à la Joliette, mais le Vieux-Port accueille encore les pêcheurs, les plaisanciers et les ferries à destination du château d’If. Alexandre Dumas immortalisa cette forteresse du XVIe siècle transformée en prison dans Le Comte de Monte Cristo. Du côté nord du Vieux-Port, l’hôtel de ville, datant du XVIIe siècle, voisine avec le musée des Docks romains et le musée du Vieux Marseille. Au nord-ouest du quartier du Panier, le Centre de la Vieille Charité rassemble plusieurs beaux musées autour d’une impressionnante église baroque.

La plage du Prado, à 5 km au sud du centre-ville, est la principale plage de Marseille. Plus au sud, vous parvenez aux spectaculaires calanques, criques étroites flanquées de parois rocheuses escarpées. Au nord de Marseille, Aix-en-Provence, ville universitaire aux avenues ombragées, aux majestueuses places ornées de fontaines, attire de nombreux visiteurs.

La Camargue

Triangle formé par le delta du Rhône, la Camargue est une région marécageuse d’une beauté sauvage, abritant une avifaune extraordinairement riche. Le parc naturel régional de Camargue englobe presque toute la zone des marais. Si vous aimez les oiseaux, une balade dans le parc ornithologique, à Pont-de-Gau, vous comblera. À la pointe nord du delta, Arles vous plonge dans son passé de ville romaine. Le peintre Van Gogh y vécut et s’en inspira. Le village de pêcheurs de Saintes-Maries-de-la-Mer, sur la côte, est un lieu de pèlerinage pour les gitans d’Europe. Promenez-vous sur les remparts de la ville fortifiée d’Aigues-Mortes, à l’ouest du delta ; à vos pieds s’étendent les marais salants, d’une délicate couleur rose.

Antibes

Au nord-est de Cannes, la station balnéaire d’Antibes présente autant de charme que ses voisines plus importantes, la foule en moins. Flânez sur le vieux port et sur le marché provençal, qui se tient de septembre à mai dans le vieil Antibes. Faites un tour dans le fort Carré, forteresse élargie par Vauban au XVIIe siècle. De l’église de l’Immaculée-Conception, gravissez les marches conduisant au château Grimaldi, édifice datant du XIIe siècle, qui abrite le musée Picasso, consacré à l’œuvre et à la vie du peintre. Juan-les-Pins, côté ouest du Cap d’Antibes, est un haut lieu du jazz depuis les années 1920.

La haute Provence

Les Alpes du Sud dressent leurs sommets enneigés, les villages s’accrochent au versant des vallées : c’est la Provence à l’état brut, où vous n’aurez aucun mal à trouver le calme et la tranquillité. Descendez à pied ou en raft les splendides gorges du Verdon, le plus grand canyon d’Europe. Partez à la découverte du parc national du Mercantour et de son patrimoine archéologique, vaste zone protégée de 68 500 ha, parcourue par six vallées. Les vallées de Vésubie, Merveilles et Roya, au sud, sont aisément accessibles depuis la Côte d’Azur. Le parc vous offre la possibilité de pratiquer le ski, la randonnée et la descente en eaux-vives.

Les îles d’Hyères

Porquerolles (7 km de long sur 3 km de large) est l’île la plus importante de l’archipel. En hiver, elle se couvre de mimosas en fleur. Explorez-la à pied ou à bicyclette. L’île de Port-Cros (4 km sur 2,5 km), la plus petite des îles d’Hyères, abrite un parc national et une réserve marine que vous découvrirez avec masque et tuba en parcourant un sentier sous-marin. L’île du Levant doit sa célébrité à son camp de nudistes.

Culture

Coutumes

Ne vous promenez pas en maillot de bain, encore moins en monokini, dans les villes de la côte : certaines municipalités infligent des amendes. En forêt, il est interdit de fumer, d’allumer des feux de camp et de camper ; lors de vos balades, suivez les sentiers balisés. Sujets à éviter dans la conversation : l’argent, le temps qui passe et, à certains endroits, le Front National.

Langue

En Provence, le français se parle « avé l’accent », à savoir le célèbre accent marseillais aux voyelles chantantes. En dehors de quelques anciens dans la Provence rurale, vous n’entendrez guère parler le prouvençau (provençal). Ce dialecte de la langue d’oc (occitan), plus proche du catalan et de l’espagnol que du français, fut la langue littéraire du Sud de la France du XIIe au XIVe siècle et connut une renaissance au XIXe siècle sous l’impulsion du poète Frédéric Mistral.

Nourriture

La nourriture est une affaire très sérieuse et tout manque d’enthousiasme devant un plat traditionnel comme des tripes ou des testicules de mouton sera mal venu.

La cuisine provençale varie selon les régions, mais elle use invariablement et généreusement de deux éléments de base : l’huile d’olive et l’ail. À ces deux ingrédients, rajoutons les tomates. Relevées d’ail, elles entrent presque toujours dans une spécialité « à la provençale ». La célèbre ratatouille associe aubergines, courgettes, tomates, poivrons verts, ail et herbes aromatiques. La daube provençale est un ragoût de bœuf aux tomates et aux olives noires. Artichauts et courgettes sont souvent garnis d’une farce faite de viande de porc, d’oignons et d’herbes. Goûtez aux fleurs de courgette farcies, variation exquise de ce plat traditionnel. La soupe au pistou, une épaisse soupe de légumes au basilic, se déguste avec du pistou, un sauce relevée à base de basilique, d’huile d’olive et d’ail.

À Marseille, ne manquez pas de savourer une authentique bouillabaisse, quintessence de l’art culinaire provençal : des poissons de plusieurs sortes cuits dans un court-bouillon avec des tomates, de l’ail, des herbes et du safran, qui donne à l’ensemble une couleur orange vif. Le bouillon vous est servi en soupe, séparément des morceaux de poisson, accompagné de croûtons et de rouille, une mayonnaise à l’ail et aux piments rouges. Pour arroser le tout, dégustez un côtes-de-Provence rosé, bien frais. Parmi les vins plus capiteux des côtes-du-Rhône, le Châteauneuf-du-pape est le plus primé.

Religion

Le catholicisme est la religion dominante en France, avec 80% d’adeptes. C’est la religion officielle de la principauté de Monaco. Les musulmans, de 4 à 5 millions, constituent la deuxième communauté religieuse du pays. Beaucoup d’entre eux vivent dans la région PACA. La France compte la plus importante communauté juive d’Europe (650 000). Il existe des synagogues à Marseille, Avignon, Cavaillon et Carpentras.

Arts

L’amour courtois, que les troubadours expriment en langue d’oc, domine la littérature provençale du Moyen Âge. Le poète italien Pétrarque, exilé en Avignon en 1327, compose une partie des ses œuvres en Provence. Prix Nobel de littérature en 1904, Frédéric Mistral (1830-1914) fonde le félibrige en 1854 avec un groupe de poètes provençaux pour faire revivre la langue et la culture régionales. Jean Giono (1895-1970) consacre son œuvre littéraire à dépeindre les Alpes provençales, tandis que Marcel Pagnol (1895-1974) s’attache à brosser un portrait réaliste de la Provence rurale dans ses romans et dans ses films.

Les traces du passé gallo-romain de la Provence sont multiples : l’aqueduc du pont du Gard, les amphithéâtres de Nîmes et d’Arles, les théâtres d’Orange et de Fréjus, et les édifices de Vaison-la-Romaine figurent parmi les plus spectaculaires. L’art roman s’épanouit au XIe siècle et culmine avec les trois abbayes cisterciennes de Sénanque, Le Thoronet et Silvacane. La Cité radieuse, à Marseille, est sans doute le projet le plus célèbre de l’architecte Le Corbusier. Paul Cézanne (1839-1906) naquit et vécut à Aix-en-Provence, dont il dépeint les paysages dans ses toiles. Picasso, Chagall et Matisse, qui décora la chapelle de Vence, élurent domicile en Provence. Le sculpteur marseillais César Baldaccini (1921-1998), dit César, s’attaqua audacieusement à la ferraille et au plastique.

Baignée par une lumière extraordinaire, la Provence a inspiré le cinéma. C’est là que ses inventeurs, les frères Lumière, y réalisèrent leurs premiers films. Le Toulonnais Raimu (1883-1946) figure au panthéon des grands acteurs français. Les studios de la Victorine font la gloire de Nice à partir des années 1920 : ils accueillent les réalisateurs avant-gardistes René Clair et Marcel Carné, puis ceux de la Nouvelle Vague : Roger Vadim, Jean-Luc Godard et François Truffaut.

Le 19 octobre 2006, le plus beau des bâtiments dévolus à la danse, a été inauguré à Aix-en-Provence. Baptisé le Pavillon Noir, il a été dessiné par Rudy Riciotti pour le chorégraphe Angelin Preljocaj.

Environnement

Géographie

La région PACA occupe l’extrémité sud-est de la France. Au nord-est, elle s’adosse aux Alpes du Sud, frontière naturelle avec l’Italie. Elle est entièrement délimitée au sud par la mer Méditerranée. Le Rhône la délimite à l’ouest et son embouchure forme un delta marécageux, la Camargue. La Côte d’Azur s’étend sur 70 km de Marseille à Menton, à la frontière franco-italienne. Le littoral est séparé de l’arrière-pays par trois massifs montagneux : le massif de l’Esterel, formé de roche volcanique rouge, le massif des Maures et les contreforts des Alpes. Le mont Ventoux (1901 m) et les Alpes du Sud dominent l’intérieur, à l’est du Rhône.

Climat

Si vous aimez les étés chauds et les hivers doux, le climat provençal vous conviendra. Les gelées sont rares ; les pluies, soudaines mais brèves, se produisent au printemps et en automne. Le soleil brille entre 2 500 et 2 800h/an, donnant à la région une lumière intense qui a inspiré les grands peintres. La température moyenne annuelle est de 15°C, mais de 5°C seulement dans les montagnes du Nord-Est. En juillet et en août, le mercure peut atteindre 40°C sur la côte. La température de la mer (en surface) oscille entre 20 et 25°C en été, mais ne dépasse généralement pas 13°C en hiver. Les Alpes du Sud sont enneigées de décembre à mars. Le mistral, vent violent et froid qui souffle sur la vallée du Rhône, peut provoquer de soudaines détériorations du temps.

Flore et Faune

Plus de 400 espèces d’oiseaux peuplent la Camargue, dont le martin-pêcheur, l’aigrette blanche et le héron violet. Elle abrite aussi quelque 160 espèces d’oiseaux migrateurs et le célèbre flamant rose, dont c’est le seul site de reproduction en France. Les manades de chevaux blancs et de taureaux noirs sont aussi emblématiques de la Camargue. Vous observerez de nombreuses espèces d’oiseaux sur l’île de Port-Cros et dans le parc national du Mercantour. Marmottes, mouflons, chamois et bouquetins vivent dans les Alpes du Sud.

Environ 1,2 million d’hectares de forêts recouvrent la région, dont 101 000 sont protégés. Les incendies, souvent le fait de promeneurs inconscients ou de promoteurs immobiliers, dévastent chaque année des centaines, voire des milliers d’hectares. Le chêne et le pin prédominent dans les forêts du Nord-Est ; le chêne-liège et le châtaignier dans le massif des Maures. Le platane, qui ombrage les places des villages, est peut-être l’arbre le plus connu de Provence avec l’olivier. La côte est parsemée de pins maritimes, pins parasol et pins d’Alep. Au XIXe siècle, les Anglais importèrent d’Australie le palmier, le mimosa et l’eucalyptus. L’oranger et le citronnier y sont cultivés depuis le Moyen Âge. Le maquis et la garrigue abondent de plantes aromatiques – romarin, thym, laurier, marjolaine, myrte – qui donnent à la cuisine provençale sa saveur inimitable.

A voir également....

,

Une réponse à “Provence…Feuille de route !”

  1. avatar

    faure

    8 months ago

    oui j’aimerai aller le wk du « lundi de pentecote  » .Comment réserver ?
    Merci pour les renseignement ,bonne journeé

    MD FAURE REGINE :lol:

Laisse un commentaire

:wink: :twisted: :roll: :oops: :mrgreen: :lol: :idea: :evil: :cry: :arrow: :?: :-| :-x :-o :-P :-D :-? :) :( :!: 8-O 8)