suivez le tour du monde d'un marseillais

Ecrit le 12 septembre 2010 par Dom'

5 Commentaires

Fini les oreilles décollées !

Fini les oreilles décollées !

« Nous avons un problème, Ormeno ne répond plus ! »

D’abord merci à vous tous, vous êtes de plus en plus nombreux à m’encourager ou à déposer des commentaires, cela m’aide énormément de savoir que je ne suis pas seul dans cette aventure, vous êtes mon énergie !

La transaméricaine ou « autoroute panaméricaine » est un système de voies rapides et d’autoroutes qui relie l’ensemble des Amériques : il est composé d’un axe principal qui parcourt le continent du nord au sud et de plusieurs axes secondaires transversaux.

Sa longueur varie de 24 000 à 48 000 km selon les sources, en raison du décompte d’axes secondaires ou de sections ne faisant pas officiellement partie du réseau ; en particulier, l’ensemble du réseau routier fédéral des États-Unis est officiellement reconnu comme faisant partie du système panaméricain, sans axe privilégié, ni signalisation particulière]. Pour ces mêmes raisons, les différents auteurs ne s’accordent pas sur les points extrémaux du réseau.

Conçue en 1923 pour être une route unique, la panaméricaine est finalement un raccord de différentes autoroutes construites par les pays participant au projet. La connexion du nord au sud est quasiment achevée : en 1997, il restait à réaliser deux tronçons totalisant 87 kilomètres au niveau du Panama (dans la province de Darién) et de la Colombie, mais la nécessité de traverser des parc nationaux suscite une forte opposition et occasionne un retard important.

route panaméricaine

route panaméricaine

Bref ! Me voilà parti de Cusco poursuivant ce périple sur la fameuse panaméricaine afin de rejoindre Arequipa. D’après différentes informations glanées ici et là, les bus traversant de nuit ce tronçon sont régulièrement pris d’assaut par des pickpockets ; c’est la raison pour laquelle, je décide de prendre le bus de la compagnie dite de prestige, sûre et sans problème « Ormeno » pour la modeste somme de S/80 soit près de 17 € ; départ Cusco vers midi afin d’arriver 12h plus tard, vers minuit où j’avais commandé un taxi à Arequipa.

Après avoir traversé les villes de Ica et Nazca, célèbre pour ses mystérieuses lignes seulement lisibles d’avion, le paysage est vite désertique, aride avec des cols sinueux (mieux vaut avoir le coeur bien accroché !), parfois quelques vallées, et tout ceci, en se frappant toute une collection de DVD avec Bruce Willis en castillan que diffuse en boucle la compagnie péruvienne, sans oublier quelques frayeurs en doublant, klaxon aidant, les rares camions que nous croisons sur cette mythique route. Tout ceci c’était sans prévoir…vers 22h, notre fameux bus, occupé par une dizaine d’autochtones ronflant à poings fermés..tombe en panne. Me voilà donc en plein désert, dans le noir le plus complet à l’endroit même où  j’avais tout fait pour ne pas y être….

Après quelques informations de l’hôtesse du bus, nous attendons une pièce de rechange et on ne sait pas combien de temps nous allons moisir ici. Très vite, je m’imagine qu’elle est complice de la guerilla péruvienne, voire pire du Sentier lumineux (merci Ju !)..et je me vois déjà au JT de Claire Chazal ! Je cache alors passeport, cartes bleues dans un endroit  très discret (mais non pas là !), envoie ma position GPS grâce à mon iphone et attend très angoissé – je l’avoue- que ce ‘tin de bus redémarre et tout ceci… avec le  bruit assourdissant des ronflements de mes compagnons de voyage, peu inquiets outre mesure.

C’est après plus de 4h – montre en main-, la pièce de remplacement, venue en voiture, et changée sur place, que le bus reprend son chemin pour arriver à Arequipa, vers 4h du matin, ou après 16h de bus dois-je dire et bien sûr mon taxi avait tracé. Aucune patience ce chauffeur, je n’avais que 4h de retard ! Bref, je réussis à me trouver un taxi et prendre possession de ce qui me sert de chambre pour 2 nuits. La chambre est tellement accueillante que je me pose sur le lit, en l’état, afin de dormir quelques heures.

La nuit est courte et dès 8h du matin, je pars explorer cette ville très pittoresque située à 2335m d’altitude. Au passage, je demande à l’aubergiste, « donde esta la ducha por favor ? » (où se trouve la douche svp ?).. « Dans votre salle de bain !  » répond-t-elle en s’inquiétant certainement de mon état de santé mentale. En effet, ce qui est au plafond, au milieu de la dîte salle de bain/toilette est la douche : très pratique, sans bouger d’un pouce, tu te douches, 45° sur ta droite tu te brosses les dents en même temps, et encore 45° sur ta droite, tu peux te soulager la vessie…et tout est aussitôt rincé !

Le ciel est super bleu, il fait 26°C, et très vite je chausse mes sandales, mon bermuda et ma casquette, le parfait touriste ! Sauf qu’à 17h, tout le monde avait pulls, blousons voire bonnets, et moi frigorifié, profil bas, j’accélère le pas afin de vite retrouver ma chambre..mon blouson et mon bonnet péruvien !

Arequipa est la capitale de la région péruvienne du même nom, et la deuxième ville la plus peuplée du pays. La ville est située au pied du volcan Misti, dans les Andes péruviennes.

Deux étymologies existent pour expliquer son nom : l’actuelle assure que le mot arequipa vient de l’Aymara ari (montagne) + kipa (locatif) et signifie à peu près près de la montagne ; une autre interprétation serait que le mot vient de la phrase quechua Ari, quepay qui signifie « Ici, restez vous ».

Dans la province aride d’Arequipa, les autorités péruviennes ont entrepris de rendre fertiles des milliers d’hectares désolés en domptant l’eau qui dévale de la Cordillère des Andes.

La ville contient en son centre le plus grand couvent du monde, le Monasterio Santa Catalina.

En voici quelques photos, de la plaza armas, musée de l’alpaga, de la Mansion del Fundador, de certains quartiers, de mon hôtel Koala, sa douche, sa terrasse, de moi !

Demain je pars 2 jours dans le plus grand canyon du monde : Colca canyon  (le péruvien est chauvin !) ….

A bientôt pour de nouvelles aventures !

Gros poutoun et hasta pronto !

A voir également....

,

5 Réponses à “On the road to…Arequipa !”

  1. avatar

    DAVID

    7 years ago

    :wink: QUELLE AVENTURE ! BISE

  2. avatar

    JL et MO

    7 years ago

    Superbes photos mais j’avoue que ce que nous avons bien aimé c’est les commentaires dans le taxi avec Jo, nous retiendrons « Valle et Claro!! Nous te suivons de près. Bisous. J-L et Mo.

  3. avatar

    Myriam

    7 years ago

    Je savoure les petits moments de pause au travail que je consacre à te suivre dans ton périple … Superbe, émouvant, amusant … Bravo pour la façon dont tu nous associes à ce parcours. Quel boulot pour entretenir ton site. Un petit sourire sur les photos et quelques mots de ton ressenti intérieur sur ce voyage et ce sera parfait ;-) A bientôt et bonne route … ta locataire (toujours sur site !!).

  4. avatar

    Liliane, Henri

    7 years ago

    Un petit coucou , cousin.
    Je suis les conseils, je n’utilise plus le tchat. Nous te souhaitons une bonne journée, de plus en plus enrichissante. Nous attendons les nouvelles et les vidéos avec impatience. Grosses bises, tes cousins.

  5. avatar

    Jeremy

    7 years ago

    Quelle aventure, que d’émotions chaque jour ! Merci de les partager avec nous, c’est bien écrit, on s’y croirait !
    Bon voyage !

Laisse un commentaire

:wink: :twisted: :roll: :oops: :mrgreen: :lol: :idea: :evil: :cry: :arrow: :?: :-| :-x :-o :-P :-D :-? :) :( :!: 8-O 8)