suivez le tour du monde d'un marseillais

Ecrit le 21 juillet 2011 par Dom'

2 Commentaires

Mandalaye

Mandalaye

Myanmar, yen a marre !

C’est lorsque mon avion Yangon-Siem Reap décolla que je me sentis de nouveau libre !

Tout a commencé une semaine plus tôt…

Une semaine au Myanmar fut une expérience sans précédent. Je savais que ce pays était fortement déconseillé tant sa dictature est omniprésente mais ses pagodes et temples sont des plus beaux de tout l’Asie,  je me devais alors  le vérifier.

Le visa est désormais possible dès son arrivée à l’aéroport, (seulement avec un vol de la compagnie d’Etat, Myanmar Airways, on comprend pourquoi !) et contrairement à l’anglaise qui me précède,  j’ai eu beaucoup de chance. En effet, le douanier, peu scrupuleux, lui garde ses 100$ prétextant qu’ils sont faux mais ne lui rend pas car c’est un délit de posséder de la fausse monnaie, son passeport étant entre ses mains, la pauvre anglaise aligne 30$ supplémentaire  pour obtenir son visa et son passeport. Quant à moi, derrière, je change mon billet de 50$ discrètement et prépare l’appoint . Welcome Myanmar !

Puis ce fut l’arrivée tardive à Yango….

Ou Rangoon (en birman), officiellement renommée Yangon en 1989, est la capitale économique et la plus grande ville de la Birmanie (ou Myanmar) avec plus de 4 millions d’habitants. Située au confluent des fleuves Yangon et Bago, elle se trouve à 30 km du golfe de Martaban, sur la mer d’Andaman.

Son nom birman Yangon est formé de yan et koun qui signifient « ennemis » et « manquer de », respectivement. Le nom peut donc être traduit comme « fin de la discorde », « fin du conflit ». Rangoon/Rangoun, quant à lui, vient probablement de la mauvaise prononciation de Yangon de la part des Britanniques.

Rangoon fut la capitale de la Birmanie britannique, puis indépendante, à partir de 1853. En novembre 2005, la junte militaire au pouvoir a commencé à déplacer sa capitale à l’intérieur du pays, à Naypyidaw (Région de Mandalay). Naypyidaw est officiellement la nouvelle capitale depuis le 26 mars 2007.

Rangoon a le plus grand nombre d’édifices coloniaux de toute ville de l’Asie du Sud-Est. Des bureaux du gouvernement situés dans des immeubles coloniaux (la Cour suprême, la mairie, le marché Bogyoke, etc.) seront bientôt rénovés. Mais après le coup d’État militaire du général Ne Win en 1962, Rangoon resta peu développée, par rapport aux autres grandes villes d’Asie du Sud-Est. Toutefois, le domaine de la construction voit un essor dû à l’investissement étranger (notamment de Singapour et de Chine). Beaucoup d’immeubles résidentiels et commerciaux ont été reconstruits ou modifiés au centre-ville et aux environs. Les « villes nouvelles » et la région environnante restent pauvres.

Yango
Yango

Ici rien n’est pareil ! Les hommes portent de longues jupes longyi, très agréable en période de forte chaleur, les femmes, les enfants et certains hommes s’appliquent sur le visage l’écorce broyée du thanaka en guise de protection de la peau et de maquillage… Le lendemain matin me voilà parti visiter la pagode flottante en même temps que retirer du cash, ne possédant plus que 70$ en poche…et quelle fût ma surprise ? Aucun distributeur ! Les cartes de crédit ne sont plus acceptées au Myanmar (boycott américain).….Je vais donc dans une banque d’Etat (les seules banques) et me suis fait expulsé comme un malpropre. Peu de personne parle l’anglais ici, ce qui rend les choses encore plus difficiles. Je retourne à l’hôtel qui me dit de rentrer chez moi ou aller  récupérer de l’argent à Bangcok, en Thaïlande ! Welcome Myanmar ! Résigné (je dois payer 30$ pour changer mon billet et 10$ de taxe pour sortir du pays plus ma nuit d’hôtel à 13$, plus le transfert vers l’aéroport ! le compte est bon !) je décide alors d’avancer mon retour, sachant que le prochain n’est que samedi, et je me voyais 3 jours errant dans l’aéroport attendant mon avion, mais pourquoi pas, si  c’est la seule solution. J’arpente donc toute la ville pour trouver le seul endroit où on peut modifier son billet d’avion. L’employée Myanmar Airways  essaie de me trouver une solution, en me disant, parfois, dans les grands hôtels, on peut obtenir des dollars avec la visa. Je vais donc  dans ce fameux hôtel mais cette faveur est limitée aux seuls clients (85 dollars la nuit !) et plafonnée à 200 dollars maxi… Ok je dois rentrer, j’ai compris… Et alors, c’est ainsi que j’ai découvert le « black market » de l’argent… Plusieurs personnes ayant entendu mes déboires m’ont proposé d’acheter des rubis avec ma carte Visa et de les revendre un peu plus loin, soit de vendre mon appareil photos, etc… etc… etc…

Et finalement, c’est un jeune passant qui me proposa d’aller vers un marchand de ticket de bus non loin, et qu’une personne pouvait m’aider. Why not ? Au point où j’en suis ! En effet, le jeune explique ma situation, au vendeur de ticket de bus dans sa guérite, servant en fait que de point de départ de transactions illégales. Le vendeur passe un coup de fil et 20mn plus tard, un trentenaire accompagné de son sbire ou garde du corps, dans une super voiture noire aux vitres teintées, hyper bien sappé, bague avec énorme rubis au doigt, gourmettes, chaines en or…bref un caïd débarque et m’explique en 2 mots la transaction moyennant 15% de commissions. J’accepte et me voilà embarqué dans sa voiture en direction de ? je ne sais où ! youpi l’aventure, mais un peu les jetons quand même ! Et nous arrivons ainsi au pied d’une tour où un ascenseur privatif nous conduit au dernier étage d’un bureau avec vue panoramique sur tout Yango, ses pagodes, ses temples. Donc, là une autre personne m’attendait, me proposant un café, offre que je décline. Les données avaient quelque peu changées, je devais minimum changer 1000$, ok cela me servira pour le Cambodge, me disais-je, pressé d’en finir. Et avec ma carte VISA premier, commence alors sur internet une transaction en bath thailandais d’un virtuel voyage de noces que j’étais en train de m’offrir (mais où est l’élue que je ne connais même pas, était-ce le cadeau final de la transaction ? )…Que nenni ! Le réseau est bien organisé, pour brouiller les pistes, un siège en Thaïlande d’agence de voyages haut de gamme (spécialisée dans les HoneyMoon et dans les festivals de Myanmar !), l’opération ne doit pas se faire en Kyats (monnaie locale), bref je me suis offert, le temps de quelques clics un super voyage de noces avec une inconnue que je ne rencontrerais certainement jamais ! et immédiatement remboursé en monnaie trébuchante (déduction de la commission !), tout ceci, bien entendu, avec reçu ! Pour la petite histoire, pour un tel achat ma carte Visa m’envoie un SMS pour confirmer la transaction…au Myanmar, pays d’aucune liberté, tu ne peux utiliser qu’une carte téléphone du Myanmar et donc aucun réseau n’est disponible sur mon super Iphone…Heureusement ? Une deuxième carte Visa m’accompagne d’une autre banque mais nécessite un boitier spécial pour valider la transaction (merci POP !)…je retourne donc à l’hôtel  (16h environ) récupérer mon boitier et par la même occasion mes bagages, aidé de mon nouvel ami, le -tonton de Yango-, qui connaissait mon hôtel, ce qui m’a permis d’économiser une deuxième nuit d’hôtel ayant largement dépassé l’heure limite de check out ! De retour dans la tour panoramique, j’accepte cette fois le café et la transaction est validée (je vérifierais à mon retour de combien ? bien que trop tard !)…Et me voilà de retour au kiosque de tickets de bus pour échanger mes dollars contre de la monnaie locale…là encore un minimum est imposé : 500$ et une autre personne, 15 minutes plus tard, arrive en taxi,  avec une valisette noire et me sort, en arrière boutique, 410 billets de 1000 Kyats, ce qui fait 410 billets à compter et recompter et près de 25 cms de billets ! Je tente d’en faire une photo, en souvenir de tant de billets, mais on me déconseille très vite de le faire, j’ai accepté ! Je charge mon sac à dos un max, mon portefeuille et offre une bière à tous les intervenants présents : Myanmar, je RESTE !…Je prends donc un ticket de bus pour Mandalay, que j’obtiens à un très bon prix, pour 12h de bus de nuit…..

Mandalaye
Mandalaye

Le voyage en bus est assez confortable (eau potable, cake, lingette, vidéos…) et me voilà à Mandalay, dernière ville royale de Birmanie avant la colonisation anglaise. Mandalay est aussi le refuge des leaders d’opposition qui s’y cacheraient. Ici encore, de nombreuses pagodes peuvent être visitées, ainsi que le palais royal, époustouflant…. à 6h du matin. Je prends un motobiker pour 30 minutes de route,  qui me trouve un hôtel en plein centre pour 7$, ti’ déj inclus (le NYLON Hôtel)…Des affichettes arpentent tous les murs ($$$$ safety box – The Direction), en fait, le Directeur et son staff, vous annoncent qu’ils sont cleptomanes et vous demandent de déposer tout votre argent en lieu sûr. C’est de ma faute ! Je suis sorti prendre un café pendant 30 minutes, me disant que je prendrais mes précautions plus tard…à mon retour le sac à dos a été visité, seulement la partie ne fermant pas à clé, et seulement (bouhhhh) 100 000 Kyats m’ont été subtilisé…Que faire ? Gueuler alors qu’ils ont mon passeport entre leurs mains…Je pris sur moi, et c’est avec une grande zénitude, que je me remplis les poches de tous les billets restants et décide de les revendre sur le marché noir, à mon tour, afin d’obtenir des dollars, beaucoup plus facile à transporter….Ce fût chose facile (le grand hôtel de la rue !) , j’ai même obtenu un taux meilleur que l’achat la veille…bref je me sentais un peu plus à l’aise avec des dollars, mais quand même démuni d’une partie de mon flouz ! Welcome Myanmar !

Je visite Mandalay dans un taxi âgé de plus de 50 ans, où je me suis ouvert le coude avec les bords rouillés de la portière en essayant péniblement d’en sortir (heureusement je suis à jour de mes vaccins !) puis c’est l’escalade du Mandalay Hill pour sa vue panoramique, visite pagodes et monastères en attendant mon bus de nuit pour cette fois Bagan, à peine 6 heures de bus !

Bagan
Bagan

Bagan est situé au nord-ouest de la Birmanie le long de l’Irrawaddy dans un décor de terres ocres sombres. C’est un site archéologique extraordinaire ! Surtout, les levés et les couchers de soleil avec leurs couleurs sortis d’un arc-en ciel… c’est vraiment magique !  Pour visiter Bagan, prenez tout votre temps, ne courez pas de pagode en pagode… reposez-vous de temps en temps  pour vous imprégner de l’âme du site, et j’ai beaucoup médité durant 3 jours et 3 nuits dans ce New Bagan, car le old Bagan c’est hors de prix !

Il est impossible de nommer toutes les pagodes et les temples de Bagan, un de plus beaux temples se situe au bord de l’Irrawady , c’est le Thatbinnyu qui est le plus haut de Bagan ; dédié à la « Thathâgata » il est  bâti sur une plate-forme de 20 m, il n’a pas de pilier central, mais une chambre voûtée au premier étage, où se trouve une grande statue du bouddha assis.

Mais Bagan est aussi une ville où l’artisanat est important ! On y  trouve des laques, des objets en bambou et des beaux tissus locaux.

Mais en fait lorsque je demande au chauffeur de bus de m’arrêter à Bangan Center, je voulais dire au centre de la ville et non être déposé devant l’hôtel Bagan Center, dans le new Bagan, à minuit, au milieu de nulle part, dans une rue sans lumière où seuls les chiens aboyant viennent m’accueillir ! Welcome Myanmar !

Je me suis dit Ok, pour une nuit, je change demain et j’irais à Bagan au centre ville ! L’hôtel était fermé, et malgré mes hello, mes toc toc toc, personne ne m’ouvre la porte, super ! Une lumière au coin de la rue, j’y cours et je demande un endroit où dormir. Un ado fort sympathique, me conduit à un motel, sans succès (personne ne répond) puis à une guest-house à quelques mètres..youpi quelqu’un arrive… Je remercie le jeune qui s’empressa de retrouver son bercail…Et c’est alors que l’aubergiste me dit « It’s full !!! »…Ok c’est ma semaine de chance, j’ai compris…Ayant pitié de moi, l’aubergiste m’accompagne dans une autre guest-house, on m’ouvre, et il y a…. de la place ! Je suis le seul client, c’est inquiétant, mais je m’en fous, je prends la chambre, me barricade et demain sera un autre jour !

Mes sauveurs !
Mes sauveurs !

Le Beauty Bagan est tenu par Ko Aung Than et sa sœur Win Win Yee, adorables baganais. Etant le seul client, nous avons longuement échangé sur les conditions de vie de leur pays, le gouvernement qui avaient changé seulement de costumes mais toujours les mêmes et pour longtemps, que leurs seules activités étaient de regarder la télé, qu’ils ne devaient pas transporter de touristes sur leur mobylettes,…. Bref un pays où il ne fait pas bon d’y vivre mais qu’il est quasiment impossible de quitter, ni même pour quelques jours. Welcome Myanmar !

Bagan est un lieu magique, il suffit de grimper sur l’un des 2 000 temples du site au coucher du soleil, pour comprendre. Des plus de 4 000 pagodes, temples et stûpas construits entre le XIe et le XIIe siècle, un nombre suffisant a survécu pour nous permettre de savourer ce patrimoine architectural fabuleux. Bagan offre un vrai spectacle à chaque heure du jour, un choc artistique.

Kyaw Min Thein
Kyaw Min Thein

..

Et c’est donc, attablé dans un restaurant avec mon café que j’attends le coucher de soleil face à la rivière Irrawaddy. Et c’est ainsi que je fais la connaissance de Kyaw Min Thein, serveur de 28 ans, marié depuis 6 ans et futur papa dans 6 mois ! Et De la France, en passant par Paris, Marseille et Zidane, je me retrouve à lui promettre de venir déjeuner le lendemain chez lui, des spécialités locales (après m’avoir fait choisir poulet ou porc ou poisson !) que sa femme allait cuisiner. Quelques bouteilles de bière locales, des chips et voilà parti le lendemain, près de la pagode à l’autre bout da la rue principale où KMT m’attendait….On discute longuement, son salaire est de 7$ par mois, 6/7 jours, de 10h à 2h du mat, on savoure les bières et les chips et me demande si je suis prêt pour déjeuner ? Je réponds « Quand vous voulez ! » ; Et son épouse vient me servir pleins de plats mijotés tous très savoureux, j’attends les autres membres de la famille pour commencer…he ben non, seul son frère, guide indépendant, s’est joint à nous pour participer à la conversation et le repas…c’est que pour moi, KMT déjeune dans son restaurant à 15heures..Il me servait et re servait, j’étais très embarrassé de déjeuner seul du temps que nous échangeons longuement de sa vie, ses craintes, ses passions (la peinture sur toile, le football, ..) et le festin terminé, fort gêné, je demande combien je pouvais donner ? Rien « No problem », il me ramène à mon hôtel sur son scooter (ce qui est interdit par la police avec les étrangers !) et je lui promets de lui envoyer les photos de notre déjeuner en lui glissant dans la poche, un petit billet pour la naissance de son bébé …Et ce sont ces moments rares, précieux et si simples que j’apprécie dans ce tour du monde…

Après 3 jours et 3 nuits à New Bagan, mon bus de nuit pour Yagon me rapproche chaque heure de l’aéroport que j’ai jamais tant eu hâte de retrouver, et surtout ma liberté ! Dernière complication, qui me rappelle un vol Londres-Perou, lors du check in, on m’exige un visa pour le Cambodge ; cette liaison est nouvelle (Yango/Siem REap) et le guide opératoire datant d’il y a 20 ans exige un visa !)…après coup de fils, explications et ras le bol, j’obtiens enfin mon billet d’avion pour rejoindre Siem Reap !

Le Myanmar, après des débuts difficiles, reste un fort beau pays, très pauvre, à bien préparer avant d’y aller, mais c’est vrai qu’en étant en groupe, comme les quelques touristes que j’ai croisé, les rencontres de ce type n’existent pas ; je vais quitter le Myanmar  sans regret, mais avec 3 nouveaux amis que je reverrais certainement jamais : merci  Ko Aung Than et sa sœur Win Win Yee , merci Kyaw Min Thein, sans vous le Myanmar aurait été fade et sans saveur.

Et c’est ainsi que se termine cette semaine au Myanmar. Welcome Myanmar !

En voici quelques images.

Gros poutoun, see you later !

Dom’

A voir également....

  • No Related Post
,

2 Réponses à “Mingalar pa in Myanmar !”

  1. avatar

    Liliane, Henri

    7 years ago

    Stressantes, mais  »enfin des nouvelles » !!!
    Bisous.

  2. avatar

    Tonio

    7 years ago

    Euh, comment dirais-je ?
    Vas-y mollo, Dom, hein ?!

Laisse un commentaire

:wink: :twisted: :roll: :oops: :mrgreen: :lol: :idea: :evil: :cry: :arrow: :?: :-| :-x :-o :-P :-D :-? :) :( :!: 8-O 8)