suivez le tour du monde d'un marseillais

Ecrit le 9 septembre 2010 par Dom'

2 Commentaires

Le mystérieux candelabre

Le mystérieux candelabre

Pio Pio ! *

(*cui cui en français !)

Les îles Ballestas sont un archipel d’îles péruviennes, au large de Pisco, situé à 300 kilomètres au sud de Lima. Cet archipel est accessible depuis le port de pêche de Paracas.

Durant des siècles, cette zone insulaire va accumuler tout naturellement de grandes quantités de guano sur son sol. Au XIXe siècle, l’économie du Pérou en tirera profit, avec des extractions jusqu’à 30 mètres de profondeur, en exportant le guano comme engrais vers l’Europe et l’Amérique du nord. Depuis le milieu du XXeme siècle, l’extraction y est réglementée, procédant par campagnes de ramassages organisées. On y estime, actuellement, une production de plus ou moins 1000 tonnes de guano annuels prélevés tous les 7 ans. En dehors de cette période, un gardien contrôle la réserve.Aujourd’hui, grâce à la grande quantité de poissons présente dans ses eaux froides, les îles Ballestas constituent une véritable réserve ornithologique où cohabitent de multiples colonies d’oiseaux marins et un grand nombre d’Otaries:

  • manchot de Humboldt (Spheniscus humboldti),
  • cormoran de Bougainville (Phalacrocorax bougainvillii),
  • sterne inca (Larosterna inca),
  • pélican thage (Pelecanus thagus),
  • fou varié (Sula variegata),
  • de rares et endémiques cinclodes de Taczanowski (Cinclodes taczanowskii)…

soit environ 60 espèces d’oiseaux.

Islas Ballestas

Islas Ballestas

On y dénombre environ 4 000 Otariidae (des otaries à crinière), et on rencontre dans leurs eaux 180 espèces de poissons et 10 variétés de dauphins.

Islas Ballestas

Islas Ballestas

À ce titre, ces îles sont le but d’excursions en bateau pour les touristes. En deux heures de bateau (une 1/2 heure en vedette rapide), l’on peut, si le temps le permet, observer d’assez près la faune qui y réside. Elles sont improprement appelées les « Galapagos du Pérou » pour des raisons touristiques évidentes.

Islas Ballestas

Islas Ballestas

Dans la réserve de Paracas, les îles Ballestas en sont le joyau. Les bateaux partent de bonne heure de l’embarcadère. Le matin les animaux se restaurent et sont donc en pleine activité. L’après midi ils digèrent et c’est beaucoup moins intéressant.

Islas Ballestas

Islas Ballestas

Le candélabre, figure énigmatique de 200m est taillée en bas relief dans le sable. On ne sait pas grand chose sur ses origines et sa signification. On sait seulement qu’elle n’a rien à voir avec les lignes de Nazca ; l’hypothèse la plus souvent mise en avant, est qu’il s’agirait d’un amer creusé à l’époque des pirates ou encore d’un amer créé par le général José de San Martín. Étant dessiné en haut de la pente, le navigateur venant du nord, nord-ouest peut l’apercevoir par temps clair à une vingtaine de kilomètres.

Islas Ballestas

Islas Ballestas

Les flots et les vents ont façonné les îles en formant des grottes ou des trous dans les falaises.

Isalas Ballestas

Isalas Ballestas

Islas Ballestas

Islas Ballestas

Islas Ballestas

Isals Ballestas

Islas Ballestas

Islas Ballestas

Attention : Par mesure de prudence, il est conseillé de prendre de la nautamine avant de lire la vidéo !!!!!

Gros poutoun et hasta pronto !

Dom’

Get the Flash Player to see the wordTube Media Player.

A voir également....

,

2 Réponses à “Le tang’eau péruvien !”

  1. avatar

    marie.dieu

    7 years ago

    bravo bravo merci de nous faire partager ces images magnifiques tu nous fait rever quelle aventure superbe, plein de gros bisous de tes vieux

  2. avatar

    David

    7 years ago

    super ! merci :wink:

Laisse un commentaire

:wink: :twisted: :roll: :oops: :mrgreen: :lol: :idea: :evil: :cry: :arrow: :?: :-| :-x :-o :-P :-D :-? :) :( :!: 8-O 8)