suivez le tour du monde d'un marseillais

Ecrit le 1 janvier 2010 par Dom'

3 Commentaires

carte france

source Lonely Planet

Introduction

Oubliez le préjugé selon lequel un séjour en France est forcément tranquille à l’excès. Mosaïque de régions aux personnalités fortes et contrastées, de la Provence à la Bretagne, du Bordelais à l’Alsace, la France est une éternelle inconnue : surprises et aventures sont au bout du chemin.

Peut-être rêvez-vous de vous prélasser à la terrasse d’un café sur une place provençale ombragée de tilleuls, ou dans l’animation des boulevards parisiens. De marcher sur une plage des Landes bordée de pins ou le long des falaises bretonnes, d’escalader des sommets alpins, de rouler à bicyclette à travers les vignobles de Bourgogne ou les manoirs du Périgord. Au-delà de sa traditionnelle image de marque, faite d’art culinaire et de haute couture, la France multiplie ses visages en une mosaïque de régions. Pas une ne ressemble à l’autre. La pierre des édifices n’a jamais la même couleur : grise en Bretagne, blanche en Anjou, ocre en Lorraine. Pas plus que la lumière lorsqu’elle baigne les paysages de l’Île-de-France, qui inspirèrent les impressionnistes, ou ceux de la côte bretonne, chers à Van Gogh.

D’innombrables clichés affublent la France, à commencer par celui du Français le béret basque vissé sur la tête, la baguette de pain sous le bras et le litre de rouge dans la poche… Au risque de vous décevoir, vous avez peu de chance de rencontrer un tel spécimen aujourd’hui. Si les Français montrent parfois peu de patience envers les langues étrangères, la société évolue et l’accueil se fait plus souriant.

Destination

Intitulé officiel du pays : République française
Capitale : Paris
Superficie : 551 500 km²
Population : 64 millions d’habitants
Peuples et ethnies : 7,4% d’immigrés, dont 13% d’algériens, 13% de portugais, 12% de marocains et 9% d’italiens
Langues : français ; quelques langues régionales sont encore pratiquées : breton, alsacien, corse, catalan, basque, créole
Religions : 62% de catholiques romains, 6% de musulmans, 2% de protestants, 1% de juifs et 26% sans religion
Institutions politiques : république, régime parlementaire
Président : Nicolas Sarkozy
Premier ministre : François Fillon

Economie

PIB : 2 067 milliards de $US
PIB/Hab : 33 800 $US
Croissance annuelle: 1,8%
Principales activités : pétrochimie, sidérurgie, ciment, aluminium agriculture, agroalimentaire, produits de luxe, industrie automobile, secteur de l’énergie
Principaux partenaires : Union européenne, États-Unis
Membre de l’union européenne: oui

Infos pratiques

Visas : les ressortissants de l’Union européenne n’ont pas besoin de visa pour entrer en France. Une carte d’identité suffit. Les Canadiens peuvent rester pendant 3 mois avec simplement un passeport valide.

Santé : vous courez peu de risques en dehors des coups de soleil, des ampoules, des piqûres d’insectes et de maux d’estomac consécutifs à un repas trop copieux et bien arrosé.

Décalage horaire : GMT/UTC + 1h (+ 2h en été)

Poids et mesures : système métrique

Electricité : 220 V, 50 Hz

Indicatif téléphonique : + 33

Devise

l’euro (EUR)

Coût de la vie

Restauration

  • Repas économique : < 20 €
  • Repas moyen : 20-45 €
  • Repas de qualité : > 45 €

Logement

  • Chambre économique : < 50 €
  • Chambre moyenne : 50-70 €
  • Chambre de qualité : > 100 €

Quand partir ?

Question météo, le printemps est la meilleure saison pour visiter la France. Les stations balnéaires commencent à s’animer en mai. L’automne est également une saison propice, mais les jours raccourcissent et le temps se rafraîchit, même sur la Côte d’Azur. L’hiver est idéal pour les sports de glisse dans les Alpes, les Pyrénées, et, quand l’enneigement est suffisant, le Jura et les Vosges. À Noël et en février, vous ne serez pas seul sur les pistes : les écoliers français goûtent eux aussi aux joies des vacances. Les citadins prennent généralement leurs vacances entre mi-juillet et fin août. Beaucoup d’établissements ferment leurs portes à cette époque de l’année et les villes prennent un côté fantôme.

Fêtes et festivals

Le 1er mai, jour de la fête du Travail, les syndicats défilent dans les rues des grandes villes et l’on offre à ses amis un brin de muguet censé porter bonheur. La fête nationale, le 14 Juillet, commémore la prise de la Bastille en 1789, à grand renfort de pétards et de feux d’artifice, et des bals sont organisés dans tout le pays le soir du 13 juillet. Le 21 juin, toute la France résonne au rythme de la fête de la musique, au cours de laquelle des orchestres amateurs ou professionnels donnent des centaines de concerts de toutes sortes. Foires et fêtes de village célèbrent les saints du calendrier et les produits du terroir. On ne compte plus les villes et les bourgades en France qui sont le cadre chaque année d’un événement culturel. Saintes-Maries-de-la-mer, en Provence, accueille fin mai un festival, placé sous l’égide de Sarah, la patronne des gens du voyage. Chants et danses endiablées marquent ce rassemblement haut en couleur. En provence toujours (à Arles, Nîmes…), mais aussi en Languedoc et dans le sud-ouest (Bayonne), les férias attirent les amateurs de corridas et de vie nocturne débridée. Plusieurs festivals de rock ou de techno jalonnent le calendrier français : les Eurockéennes de Belfort (juillet), les Vieilles charrues à Carhaix (juillet), la Route du rock à Saint-Malo (août), les Transmusicales de Rennes (novembre-décembre). Le Festival de Cannes, mi-mai, attire stars et starlettes du monde entier. Les trois premières semaines de juin, Strasbourg accueille le Festival international de musique. Le théâtre est en fête de mi-juillet à mi-août au Festival d’Avignon, dans la Cité des papes et en dehors de ses murs, tandis qu’Aix-en-Provence et Orange célèbrent l’art lyrique. Côté jazz, les festivals d’Antibes, de Nice et de Nancy comptent parmi les plus importants du genre.

Nouvel An (1er janvier), Pâques, Fête du travail (1er mai), Victoire de 1945 (8 mai), Ascension, Pentecôte, Fête nationale (14 juillet), Assomption, Toussaint, Armistice de 1918 (11 novembre), Noël (25 décembre)

Conseils relatifs à l’argent

La TVA (taxe sur la valeur ajoutée) est de 19,6% sur la plupart des produits. Elle est de 5,5% sur la nourriture, les médicaments et les livres et de 33% sur les montres et appareils photo. Les prix incluent généralement la TVA et sont indiqués TTC (toutes taxes comprises). Les notes d’hôtels et de restaurants comprennent obligatoirement 10 à 15% de service. Le pourboire n’est donc pas nécessaire, mais il est d’usage de laisser quelques pièces dans un restaurant, à moins d’avoir à déplorer le service. Quel que soit le montant de la course en taxi, le pourboire tourne habituellement autour de 1 €. Le marchandage ne se pratique généralement que sur les marchés aux puces.

Activités

De nombreuses activités de plein air sont praticables en France du fait de sa géographie variée. Le réseau des sentiers de grande randonnée (GR) couvre tout le pays. Le GR4 traverse le Massif central, tandis que le GR5 serpente à travers les Alpes. Quant au GR10, il relie la Méditerranée à l’Atlantique en passant par les Pyrénées. La bicyclette est aussi à l’honneur. Les Alpes, la Bretagne, les Pyrénées et le massif de la Margeride, dans le Languedoc, sont des régions appréciées des vététistes. Les Alpes comptent des stations de ski parmi les plus agréables (et les plus chères) d’Europe, comme Chamonix. Vous skierez pour moins cher dans les Pyrénées ou aux Cauterets, dans le Massif central, où vous pourrez aussi pratiquer le ski de fond.

Les meilleures plages sont celles de l’Atlantique, près de La Rochelle, de la côte normande, du sud de la Bretagne, de la Méditerranée et de la Corse. Les lacs d’Annecy et de Genève se prêtent aussi aux sports nautiques. L’escalade et l’alpinisme se pratiquent dans les Alpes et les Pyrénées. Biarritz est un bon spot pour le surf. Si vous aimez le rafting, descendez les gorges du Verdon, en haute Provence. Et pour percer le secret d’un soufflé réussi, suivez des cours de cuisine.

A ne pas manquer

Paris

Première destination touristique du monde, Paris suscite une boulimie de superlatifs et de clichés. Aventures romantiques sur les quais de la Seine, Parisiens un brin arrogants, vastes perspectives, intellectuels attablés dans les cafés, discutant du sexe des anges. Vous y trouverez toujours ce que vous cherchez, mais le mieux est de vous laisser aller sans a priori à l’exploration de la capitale. Laissez-vous surprendre, au détour d’une rue, par les flèches de Notre-Dame, le dôme du Sacré-Cœur ou le sommet de la tour Eiffel.

Saint-Malo

Le port de Saint-Malo, sur la côte nord de Bretagne, doit sa célébrité à son passé tumultueux, sa ville fortifiée et ses plages. C’était l’un des plus gros ports français aux XVIIe et XVIIIe siècles. Malgré ses fortifications, il ne résista pas toujours aux assauts des Anglais et des pirates. Bombardée à 80% par les Alliés pendant la Seconde Guerre mondiale, la ville fut reconstruite à l’identique. Dans l’enceinte de la vieille ville, la cathédrale Saint-Vincent arbore de splendides vitraux du Moyen Âge et de l’époque contemporaine. Montez sur les remparts pour découvrir toute la ville. Des plages tranquilles s’étendent au sud de la vieille ville. La région connaît des amplitudes de marées parmi les plus fortes du monde (jusqu’à 13 mètres). À marée basse, attendez-vous à marcher un bout de chemin avant de tremper vos pieds dans l’eau ! De Saint-Malo, vous explorez la Côte d’émeraude et la célèbre abbaye du Mont Saint-Michel en une journée.

Château de Chambord

Du XVe au XVIIIe siècle, la vallée de Loire fut un lieu de prédilection de la noblesse française, qui y installa ses châteaux. De châteaux forts, ils se métamorphosèrent peu à peu en palais se prêtant à tous les plaisirs. Ils quittèrent les collines isolées pour les rives majestueuses de la Loire ou les vallées voisines. Le roi François Ier décida la construction du monumental château de Chambord en 1519. Léonard de Vinci, qui vécut non loin de là, ne fut peut-être pas étranger à son style inspiré de la Renaissance italienne. Le chantier occupa 1 800 ouvriers et artisans pendant 15 ans. Il fut même question de dévier le cours de la Loire pour qu’elle coule au pied du château (c’est une petite rivière, la Cosson, qui fut finalement déviée). À l’intérieur, l’imposant escalier en double hélice a vu bien des réceptions grandioses. De la terrasse, les multiples tours, coupoles, cheminées et toits de tuiles vernissées se découpent sur l’horizon.

Avignon

L’ancienne cité des Papes, sise le long du Rhône, en Provence, est ceinte de remparts et hérissée de clochers et de toits aux tons roses. Carrefour culturel, elle est célèbre pour son festival annuel de théâtre, de danse et de cinéma. Au début du XIVe siècle, Avignon accueille la papauté en exil et ce séjour lui vaut un siècle de splendeur. La ville se transforme sous l’influence de la cour pontificale qui mène grand train. De cette époque datent le couvent des Célestins, l’hospice Saint-Louis, de nombreuses églises et, bien sûr, le Palais des papes, résidence princière aux allures de forteresse. Autre curiosité : le fameux pont d’Avignon de la chanson s’appelle en réalité le pont Saint-Bénézet (XIIe-XIIIe siècles) et s’avance jusqu’au milieu du Rhône (il reliait auparavant la ville à sa voisine Villeneuve-lès-Avignon). D’Avignon, des excursions sont possibles à Orange, pour son théâtre antique, ou aux Baux-de-Provence, village médiéval situé sur un éperon rocheux des Alpilles.

Nîmes

Entre garrigue et Camargue, Nîmes s’enorgueillit de ses monuments romains comme de sa feria annuelle. Ville romaine dès l’époque d’Auguste ou de César (Ier siècle av. J.-C.), elle en porte encore des témoignages sublimes : le forum et son temple (la Maison Carrée), un amphithéâtre (les fameuses arènes), des thermes et de nombreuses fontaines alimentées par un édifice somptueux, le Pont du Gard. Ancien fief protestant, Nîmes a été meurtrie par les guerres religieuses du XVIe siècle avant de chercher fortune dans l’industrie textile. Capitale française de la tauromachie, elle célèbre chaque année à la Pentecôte au cours d’une célèbre feria (de l’espagnol foire) ce culte du taureau. Avant de repartir, goûtez à la brandade de morue et au croquant Villaret. Faites un détour par le Pont du Gard (Ier siècle ap. J.-C.), vestige d’un aqueduc romain qui conduisait à Nîmes les eaux de sources captées près d’Uzès.

Lyon

Ville de la soie (développement des soieries dès le XVIIe siècle) et des Canuts, la capitale de la région Rhône-Alpes porte dans ses murs les traces d’une histoire vieille de deux millénaires. Entre les rives de la Saône et du Rhône, vous visiterez la colline de Fourvière surmontée par la cathédrale gothique Notre-Dame, les vestiges de la ville antique, ceux du Moyen Âge le long de la Saône. Halte gastronomique, connue pour ses bouchons (petits restaurants), vous dégusterez des cochonnailles et des fromages régionaux avec un verre de Côte de Rhône. Comme Prague, le centre ancien de la ville est aujourd’hui inscrit au patrimoine mondial de l’Unesco.

Envie d’un bol d’air et besoin d’exercice ? Partez au sud de Lyon où s’étend le parc naturel régional du Pilat.

Toulouse

Ville rose de Haute-Garonne chantée par Claude Nougaro, Toulouse mérite tout particulièrement ce nom lorsque le soleil vient caresser les murs de ses édifices. Des quais du Pont-Neuf où coule la Garonne, vous admirerez la basilique Saint-Sernin, fleuron de l’art roman. C’est le commerce du pastel qui, dès le XVIe siècle, donne sa richesse à la ville : elle s’orne alors d’hôtels Renaissance à l’architecture souvent étonnante, avec murs de brique et frontons sculptés. Le Capitole, plus récent (1750), regroupe aujourd’hui mairie et théâtre. Ne manquez pas le cassoulet toulousain (de préférence en hiver !).

Assez proche, Albi, au cœur du pays cathare, est la ville natale du peintre Toulouse-Lautrec : elle abrite encore une belle collection de ses œuvres.

Strasbourg

Si la route des vins entre Mulhouse et Colmar et les cépages alsaciens (riesling, muscat, sylvaner, pinot gris et noir, gewurtztraminer) vous attirent, n’oubliez pas de vous attarder à Strasbourg, située un peu plus au nord : elle vous séduira par sa magnifique cathédrale de grès rose, ses maisons à hauts pignons et pans de bois, ses musées (notamment celui des Arts décoratifs exposant faïences et porcelaines qui firent la gloire de la ville au XVIIIe siècle) et son marché de Noël. Longtemps divisée entre l’Allemagne et la France, alsacienne avant tout, Strasbourg se tourne aujourd’hui vers l’Europe : elle abrite le Parlement européen et le Conseil de l’Europe.

Excursion : la route des vins et des randonnées dans les Vosges

Vézelay

Protégé par une enceinte, le village de Vézelay domine l’un des plus beaux paysages de Bourgogne. En automne, cette mosaïque de vignobles, de prés et de champs de tournesols scintille tel un tableau impressionniste. Vézelay fut un lieu de pèlerinage au Xe siècle. Aux siècles suivants, les grands du monde chrétien s’y rassemblèrent avant de partir pour les croisades. La basilique Sainte-Madeleine, érigée au Xe siècle, abriterait les reliques de la sainte du même nom, qui font l’objet d’une procession dans le village chaque année, le 22 juillet. Magnifiquement restauré, son tympan est considéré comme un chef-d’œuvre du style roman bourguignon. Vézelay se trouve dans le parc naturel régional du Morvan, à 15 km d’Avallon et 51 km d’Auxerre.

Grasse

Accroché au versant des Alpes maritimes, à 17 km au nord de Cannes, Grasse, depuis des siècles, est la capitale française du parfum. C’est là que les maîtres parfumeurs, qu’on appelle souvent les « nez », allient leur flair naturel à plusieurs années d’études afin de pouvoir, en quelques secondes, reconnaître 6 000 senteurs différentes ! Jasmin, lavande, roses, mimosa, narcisses et fleur d’oranger sont cultivés autour de la ville. Seules 3 parfumeries sur les 40 installées à Grasse sont ouvertes au public. Faites un tour du côté de la maison Fragonard, qui occupe une ancienne tannerie du XVIIe siècle. De l’extraction à la distillation et au travail du « nez », vous assisterez à toutes les étapes de la production d’un parfum, et ressortirez imprégné de senteurs envoûtantes.

Culture

Coutumes

Une fois sur chaque joue, trois fois ou quatre fois ? Les personnes qui se connaissent se font généralement la bise pour se saluer, mais l’habitude connaît des variantes qui peuvent dérouter. Le rituel se limite le plus souvent à échanger une bise sur chaque joue, mais certains vont jusqu’à répéter l’opération une deuxième fois. La poignée de main est d’usage lorsqu’on ne s’embrasse pas.

Langue

Le français est la langue officielle. Il existe plusieurs langues régionales plus ou moins répandues : alsacien, breton, basque, catalan, corse, provençal. Les régions possèdent aussi leurs dialectes. Dans les départements d’outre-mer, le français est la langue officielle mais le créole est plus communément parlé.

Nourriture

Tradition culinaire oblige, la nourriture alimente une grande part des conversations en France. Et la « malbouffe » provoque des tollés chez les partisans d’authentiques produits du terroir. La cuisine française traditionnelle a ses plats phares. Tout bon restaurant d’un certain standing les affiche à sa carte, à quelques variantes près. Exemple : commencez votre menu par un vol au vent financière (bouchée de pâte feuilletée garnie de ris de veau, de crêtes-de-coq et de truffes). Poursuivez par des quenelles de brochet sauce Nantua (sauce aux écrevisses). Essayez ensuite le plat préféré du président Jacques Chirac, la tête de veau sauce Gribiche (sauce aux échalotes, aux câpres et au vinaigre, montée en mayonnaise). Puis attaquez le plat de résistance, un filet de bœuf Richelieu (garniture de tomates, champignons farcis, pommes de terre rissolées et laitue braisée) En dessert, choisissez un mille-feuilles (pâte feuilletée et crème pâtissière), un saint-honoré (pièce montée de choux, nappée de crème et de filaments de sucre) ou un soufflé au Grand Marnier.

Les régions possèdent toutes leurs spécialités. En Alsace, goûtez à la choucroute ou au baeckoffe (viande de bœuf, veau et porc, marinée et cuite au four avec des pommes de terre). Dans le Sud-Ouest, foie gras truffé, cassoulet, confit d’oie ou de canard ne vous laisseront pas sur votre faim. La Savoie a sa fondue, la Bourgogne son bœuf, la Normandie sa sole. Sans parler des fromages : la France en revendique près de 400 sortes. Ni des vins, rouges, rosés ou blancs : les cépages et les crus se déclinent à l’infini. Ville cosmopolite, Paris offre une vaste palette de cuisines du monde, notamment asiatiques, nord-africaine, méditerranéenne, moyen-orientale, africaine et juive.

Religion

La majorité des Français sont des catholiques romains (62%). La plupart ne sont pas pratiquants. Les musulmans (6%) constituent la deuxième communauté religieuse en France. Les protestants (huguenots) furent durement persécutés aux XVIe et XVIIe siècles. Ils sont aujourd’hui 2%. Les juifs français furent les premiers d’Europe à obtenir leur émancipation et le statut de citoyens à part entière, en 1790-1791. La communauté juive française est la première d’Europe.

Arts

Églises romanes, cathédrales gothiques ou châteaux de la Renaissance, chaque région a ses trésors d’architecture. Impossible de parler littérature sans évoquer François Rabelais et les truculentes aventures de son géant Gargantua, Victor Hugo, l’auteur des Misérables, ou Honoré de Balzac et sa monumentale fresque de la société française au début du XIXe siècle, La Comédie humaine. Les sculptures de François Rude et d’Auguste Rodin vous interpelleront dans bien des lieux, à l’image du Penseur méditant à l’entrée du musée Rodin, à Paris. La France fut à l’avant-garde des arts plastiques avant la Seconde Guerre mondiale. Claude Monet lança l’impressionisme et Henri Matisse les couleurs éclatantes du fauvisme. Expressionniste de l’école de Paris, le russe Marc Chagall orna le plafond de l’Opéra Garnier. De tous les compositeurs français, Claude Debussy est sans doute celui qui a le plus renouvelé le langage musical. Le théâtre de Molière figure toujours au répertoire de la Comédie-Française. Le cinéma français d’auteur et les nombreuses salles de la capitale font le bonheur des cinéphiles. Après tout, c’est à Paris que les frères Lumière, inventeurs du cinématographe, organisèrent en 1896 la première projection publique au monde.

Histoire

90 000-10 000 av J.-C.:La présence de l’homme remonte au Paléolithique moyen, il y a 90 000 à 40 000 ans, l’homme de Cro-Magnon succède à ces premiers habitants à l’âge de pierre, vers 25 000 av. J.-C., suivi 16 000 ans plus tard par la civilisation néolithique.

1 500 av J.-C.-Ve siècle:Les Gaulois celtiques arrivent entre 1500 et 500 av. J.-C. Après plusieurs siècles de conflits entre Rome et les Gaulois, Jules César s’empare de la Gaule en 52 av. J.-C. Celle-ci demeure sous le contrôle des Romains jusqu’à l’arrivée des Francs et des Germains au Ve siècle.

VIIIe-IXe siècles:Entre dynasties franques, les luttes de pouvoir se succèdent au Moyen Âge. Charlemagne, qui règne de 768 à 814, met un terme à ces rivalités en étendant les frontières de son royaume et se faisant sacrer empereur d’Occident en l’an 800.

XIVe-XVe siècles:La crise dynastique qui suit la mort du dernier Capétien, Charles IV, ravive l’antagonisme entre la France et l’Angleterre et déclenche la guerre de Cent Ans (1337-1453). Azincourt, 1415 : la France est vaincue et tombe sous la coupe des Anglais. En 1429, Jeanne d’Arc rallie les troupes françaises qui écrasent les Anglais à Orléans. Capturée par les Anglais et accusée d’hérésie, La Pucelle d’Orléans est brûlée à Rouen en 1431. Les Anglais sont boutés hors de France, à l’exception de Calais, en 1453.

XVIe siècle:Les guerres de religion déchirent le pays au XVIe siècle. En 1572, 3 000 protestants huguenots sont massacrés à Paris le jour de la Saint-Barthélemy. Le cardinal de Richelieu instaure la monarchie absolue et étend le pouvoir de la France en Europe.

XVII-XVIIIe siècles:Louis XIV accède au trône à l’âge de cinq ans, en 1643. Durant son long règne (72 ans), le Roi soleil pourchasse la minorité protestante, mate l’aristocratie rebelle et crée le premier état centralisé français. Au XVIIIe siècle, le fossé se creuse entre l’Ancien Régime et les aspirations économiques et sociales du pays. L’esprit des Lumières affaiblit encore l’ordre établi. La guerre de Sept Ans (1756-1763) vide les caisses de la monarchie. Celle de l’Indépendance américaine (1776-1783) donne des munitions aux ennemis de l’absolutisme en France.

1789-1794:Paysans, citadins pauvres, bourgeois, nobles, réformistes et réactionnaires, tous ont leurs raisons d’en vouloir au roi Louis XVI et à la reine Marie-Antoinette. Le 14 juillet 1789, les Parisiens s’emparent de la prison de la Bastille, symbole du despotisme de l’Ancien Régime. Les modérés tiennent les rênes de la Révolution. Puis les Jacobins, sous la conduite de Robespierre, Danton et Marat, s’en emparent et instaurent la Ire République en 1792. éclate alors la Terreur (1793-1794), régime de dictature, de persécutions religieuses et d’exécutions en masse. La Révolution y met fin en dévorant ses propres enfants : la tête de Robespierre et celle de Danton roulent sous la guillotine.

1799-1821:Fort de ses victoires en Italie et en égypte, le général corse Napoléon Bonaparte s’empare du pouvoir en 1799. Premier consul, puis empereur, Napoléon se lance à la conquête de l’Europe. La défaite de Waterloo, en 1814, met fin à sa sanglante épopée. Vainqueurs, les Anglais exilent l’empereur sur l’île de Sainte-Hélène, où il meurt en 1821.

1870-1906:La IIIe République ancre la France dans la tradition républicaine en 1870. L’affaire Dreyfus déchire le pays : l’officier israélite Alfred Dreyfus, victime d’un coup monté, est accusé en 1894 d’avoir trahi la France au profit de l’Allemagne, et emprisonné. Malgré l’opposition des milieux catholiques et militaires, la preuve de son innocence finit par triompher. Dreyfus est réhabilité en 1906.

1914-1946:Plus d’un million de soldats français trouvent la mort pendant la Première Guerre mondiale. En 1940, la France capitule devant l’Allemagne et le régime de Vichy s’installe dans la zone non occupée. Le sous-secrétaire d’État Charles de Gaulle forme un gouvernement en exil à Londres et coordonne la résistance contre les nazis. Les Alliés libèrent la France en 1944. Deux ans plus tard, le général de Gaulle démissionne du gouvernement provisoire.

1958-1962:De Gaulle revient au pouvoir en 1958 et instaure la Ve République. La plupart des colonies et protectorats d’Afrique accèdent à l’indépendance. De Gaulle négocie la fin de la guerre d’Algérie en 1962.

1968:En mai 1968, les étudiants descendent dans la rue. Une grève générale des syndicats paralyse le pays. Le oui l’emporte au référendum sur la décentralisation un an plus tard. De Gaulle se retire.

1981-1997:Le socialiste François Mitterrand préside la République pendant deux septennats (1981-1995). Il doit cohabiter avec l’opposition de droite et un Premier ministre lui aussi de droite, Jacques Chirac. En 1995, ce dernier est élu président. Deux ans plus tard, il est contraint, à son tour, à l’issue d’élections législatives anticipées, de cohabiter avec la gauche. Le socialiste Lionel Jospin devient son Premier ministre.

2002:L’année 2002 restera marquée par la surprise de la qualification au second tour de l’élection présidentielle de Jean-Marie Le Pen (Front-National) et de l’élimination, dès le premier tour, de Lionel Jospin. Cet événement a suscité une mobilisation civique et a permis à Jacques Chirac d’être réélu avec 82,2% des suffrages exprimés.

2005:En mai 2005, les français disent non au référendum sur la Constitution européenne. Suit le non néerlandais qui enterre définitivement le projet.

2006:En 2006, l’annonce du projet de contrat première embauche (CPE), nouveau contrat de travail pour les jeunes de moins de 26 ans, provoque de nombreuses manifestations. Le Premier ministre, Dominique De Villepin, finit par annoncer le retrait de la proposition de loi.

2007:La campagne électorale pour les présidentielles de 2007 est marquée par le débat autour du rôle des médias dans la vie politique française. Nicolas Sarkozy est élu Président de la République le 6 mai, avec 53% des voix. La composition du nouveau gouvernement de François Fillon surprend car elle témoigne d’une volonté d’ouverture vers les hommes politiques de tous bords. Le début de la présidence de N. Sarkozy est marqué par la polémique née de son discours de Dakar, de l’accueil fait au colonel Khaddafi et ensuite de la grande place accordée à sa vie privée par les médias.

2008:La polémique se poursuit en 2008 et se traduit par une baisse significative de l’opinion en faveur du Président dans les sondages. De nombreuses manifestations ont lieu ; tout d’abord, de la part des lycéens et des professeurs qui protestent contre les suppressions de poste, des fonctionnaires ensuite contre la 41e année de cotisation et enfin des pêcheurs qui ne peuvent plus travailler face à l’augmentation exponentielle du prix du gazole. Comme à Londres, le passage de la Flamme Olympique dans la capitale française a suscité de nombreux incidents et de vives protestations.

Environnement

Géographie

La France est l’État le plus étendu d’Europe après la Russie et l’Ukraine. Elle a la forme d’un hexagone. La mer du Nord et la Manche baignent sa côte nord-est, l’océan Atlantique sa côte ouest. Au sud-ouest, le massif des Pyrénées marque la frontière avec l’Espagne. La mer Méditerranée borde sa côte sud-est. La chaîne des Alpes se dresse au sud-est. Sommet le plus haut d’Europe, le mont Blanc culmine à 4 800 m. Parmi les massifs anciens, le plus spectaculaire est sans doute le Massif central, qui couvre un sixième du territoire, au centre du pays. La Loire, le fleuve français le plus long, y prend sa source avant de se jeter dans l’Atlantique, à 1 020 km de là. Quatre autres grands fleuves drainent les plaines de la France : la Seine, le Rhône, le Rhin et la Garonne. Des falaises crayeuses de Normandie et des caps bretons aux plages de sable de l’Atlantique, la côte s’étend sur plus de 3 200 km. Sur la Côte d’Azur, les plages sont souvent entourées de rochers ou tapissées de galets ; plus à l’ouest, celles du Languedoc-Roussillon se prêtent aux châteaux de sable. La France possède des frontières communes avec l’Italie, au sud-est, la Suisse, l’Allemagne et le Luxembourg, à l’est, et la Belgique, au nord-est.

Depuis 1790, la France est divisée administrativement en départements. Il existe 96 départements en France métropolitaine et 5 départements d’outre-mer (DOM) : les îles de la Martinique et de la Guadeloupe (dans les Antilles), la Guyane française (en Amérique du Sud), l’île de la Réunion (dans l’océan Indien), et Saint-Pierre-et-Miquelon (près de Terre-Neuve).

Climat

Dans sa majeure partie, la France jouit d’un climat tempéré. L’influence océanique vaut au Nord-Ouest un temps humide, des pluies fréquentes et des vents d’ouest parfois forts. Le climat se fait plus continental dans le Nord-Est, où les étés sont plutôt chauds et les hivers assez rigoureux. Le Bassin parisien enregistre les précipitations les plus faibles du pays, mais il pleut généralement en toute saison. La température moyenne annuelle est de 12°C à Paris, mais le mercure descend parfois en-dessous de zéro en hiver et peut atteindre 30°C, ou plus, au mois d’août. Le Sud bénéficie d’un agréable climat méditerranéen : il gèle rarement l’hiver, il ne pleut que par périodes au printemps et en automne, l’été est sec et ensoleillé. Le mistral souffle sur la vallée du Rhône et le littoral méditerranéen environ 100 jours par an. Ce vent froid et sec est particulièrement implacable au printemps.

Flore et Faune

À l’image de sa diversité géographique, la France possède une faune et une flore très variées. L’agriculture intensive, la pollution et l’urbanisation croissante ont toutefois entraîné la quasi-disparition de certaines espèces fragiles, telles le petit bouquetin des Pyrénées, le mouflon corse, l’ours brun, le loup et la loutre. Plusieurs espèces de mammifères et d’oiseaux ont été réintroduites dans certaines régions : le chamois, le grand bouquetin, le castor, la cigogne, le vautour et même l’ours dans les Pyrénées. Les forêts, composées essentiellement de chênes, de conifères et de hêtres, couvrent un cinquième du territoire. Mammifères et oiseaux vivent avant tout dans les forêts et les régions marécageuses.

A voir également....

,

3 Réponses à “France…Feuille de route !”

  1. avatar

    ahmed

    7 years ago

    :cry:

  2. five

  3. avatar

    drpnrntpz

    3 years ago

    France…Feuille de route ! | Tour du monde solidaire et carnets de voyages d’un marseillais
    [url=http://www.gdz2v953jn154oc18d2mq11laz5i67z4s.org/]udrpnrntpz[/url]
    adrpnrntpz
    drpnrntpz http://www.gdz2v953jn154oc18d2mq11laz5i67z4s.org/

Laisse un commentaire

:wink: :twisted: :roll: :oops: :mrgreen: :lol: :idea: :evil: :cry: :arrow: :?: :-| :-x :-o :-P :-D :-? :) :( :!: 8-O 8)