suivez le tour du monde d'un marseillais

Ecrit le 20 mars 2011 par Dom'

1 Commentaire

Hoi An

Hoi An

…En passant par Hué…

Les villes de Hué et Hoi An, assez proches, font partie des lieux touristiques du Vietnam. Cette région rassemble les vestiges d’un riche passé historique et de longues plages de sable blanc. Amateurs de vacances alliant culturel et balnéaire, les touristes sont de plus en plus nombreux à venir y passer quelques jours et les structures hôtelières, de la pension au resort, poussent comme des champignons. Hué et Hoi An sont les villes qui ont particulièrement su se faire remarquer par leur charme et leurs richesses culturelles.

Hué : Capitale culturelle du Vietnam et ancienne cité impériale qui rassemble un grand nombre de monuments comme les tombeaux royaux des rois des Nguyen, reconnus par l’UNESCO comme Patrimoine culturel du monde, la citadelle et sa cité impériale, les temples et pagodes, d’une incroyable beauté. La ville est séparée en deux par une rivière, d’un côté la ville impériale, de l’autre, la ville coloniale. Les amateurs de vieilles pierres et d’histoire adoreront, les autres se contenteront d’une ou deux journées dans la ville !Fait curieux que vous avez peut être eu la chance, l’opportunité plutôt, de voir lors du nouvel an chinois à Paris ou en Chine,  ici, au Vietnam, c’est à chaque pleine lune que les vietnamiens  brûlent des faux billets, ou des feuilles de papier perforées. Et en ce 18 mars 2011 à Hué…c’est la pleine lune !

Si les pétards et autres artifices servent à éloigner les mauvais esprits, les billets sont plutôt des offrandes aux défunts.

Si vous regardez attentivement, ce n’est pas n’importe quel papier qui est utilisé, plutôt du papier léger, qui ressemble un peu au papier journal : il y a plein de morceaux qui s’envolent et volent partout.

C’est fait exprès, afin que cet argent s’envole vers le ciel, le paradis, où les morts à qui l’argent est adressé pourront le récupérer, pour mieux vivre là où ils sont.

C’est aussi pour cette raison que certains vietnamiens brûlent de faux téléphones portables en papier, ou de fausses voitures en papiers etc…

Puis direction Hoi An.  C’est un port commercial dynamique entre le XVII et le XIX siècle, elle vit aujourd’hui à un rythme calme et paisible. Parcourue par de charmantes petites rues étroites habitées de maisons de briques rouges construites par les chinois, la ville est séparée en deux par une rivière traversée par le célèbre pont couvert japonais. A découvrir avant son invasion complète par les touristes, déjà bien entamée, la ville est aussi très appréciée pour sa plage. Et ce soir, c’est le dernier jour du festival de chorale, ambiance magique et féérique : pleins de lampions, d’encens, de jeux de rues, de bougies qui flottent sur la rivière….tout ceci sous des airs de musique nippone…un régal, un pur moment de bonheur…

Je vous en livre quelques images…

Gros poutoun et see you later !

Dom’

A voir également....

,

Une réponse à “De la Baie d’Halong à Hoi An…”

  1. avatar

    xoliv'

    7 years ago

    J’adoo0O0oore les lampions chinois …

Laisse un commentaire

:wink: :twisted: :roll: :oops: :mrgreen: :lol: :idea: :evil: :cry: :arrow: :?: :-| :-x :-o :-P :-D :-? :) :( :!: 8-O 8)