suivez le tour du monde d'un marseillais

Ecrit le 28 mars 2011 par Dom'

1 Commentaire

Dalat, soirée globetrotters !

Dalat, soirée globetrotters !

De Hoï Anh à Dalat en passant par Nha Trang…

Départ de Hoï-Anh après avoir visité ses temples, certains en ruine après bombardements guerre du Vietnam, un dernier bain de soleil sur les magnifiques plages de sable blanc et quelques brassées dans la mer de Chine à 25°C….
Départ dans la soirée et arrivée après 12h de bus couchettes (une horreur !) à Nha Trang sous la pluie, ou j’ai simplement pu admirer le Bouddah blanc géant qui domine la ville.
Nha Trang,ville pas terrible du tout, immense (plus de 200000 habitants) et sans charme. Par contre, la plage semble superbe, très longue, propre et l’eau turquoise. Le tout est entouré de montagnes. C’est la station balnéaire des vietnamiens. Mais quand il pleut à Nha trang, tu déprimes ! Petites sorties pas très loin de l’hôtel et puis repos…..Puis départ pour Dalat, à travers la montagne…sous la pluie toujours…..

Dalat, ville natale de l’actrice Marie-France Pisier est une ville du Vietnam de 188 467 habitants et capitale de la province de Lâm Dong aux Hauts Plateaux du Centre. Ses habitants en français sont appelés Dalatois. Le site fut découvert par le célèbre médecin Alexandre Yersin lors d’une de ses premières expéditions. Il y installa un sanatorium avec l’aide de Paul Doumer pour permettre, entre autres, aux coloniaux de récupérer des fatigues dues au climat tropical. Sa devise latine est d’ailleurs Dat Laetitiam Aliis Aliis Temperiem qui signifie « Elle donne aux uns la joie, aux autres le bon temps. »
Ville de montagne romantique et des voyages de noces, Dalat exerce une attraction touristique importante grâce à ses paysages : chutes d’eau, lacs, prairies luxuriantes et vallées fleuries, ses villas coloniales dont le style art-déco (1920-1940) rappelle l’architecture des provinces de l’ancienne métropole. On y trouve des villas normandes aussi bien que des chalets savoyards ou des maisons basques. Sa gare, inspirée de celle de Deauville, est célèbre. On y aperçoit même une copie rouge de la Tour Eiffel !
À la fin de 1950, le général Jean de Lattre de Tassigny y créa une école militaire pour l’Armée nationale vietnamienne loyaliste de l’empereur qu’on surnomma vite le Saint-Cyr vietnamien.

Dalat est aussi appelée « la ville de l’éternel printemps » car la température moyenne en hiver ne descend jamais au-dessous de 10 °C, et en été, elle ne dépasse pas 25 °C. Ce climat doux et clément permet à la ville d’avoir une grande variété de cultures de fleurs et de fruits.

Je suis donc parti visité, malgré le temps assez frais (petit 15°C et pluvieux, ce soi-disant joyau en moto. J’ai commencé par le parc des fleurs où se tient le salon international des fleurs duVietnam, la pagode du grand Bouddha doré et la « Crazy house » qui a été un véritable coup de cœur, j’ai adoré ! (Je dédicace ce passage à mon amie July, architecte d’intérieure) . En fait, elle n’est pas folle cette maison, c’est une création tout-à-fait burlesque ! On est dans un rêve étrange et qui semble sans limite… Des formes non conventionnelles, des décors inattendus… les animaux semblent sortir de contes, ils sont inspirés de la nature dans des aspects oniriques… Les fenêtres ne sont ni carrées ni rectangulaires, il y a des miroirs aux plafonds, même les salles de bain sont dans cet esprit-là. Mais il y a un bon sens de la couleur et des volumes. Toutes ces pièces sont à vivre ! Et le jardin ! il sert aussi de salle d’exposition pour des tableaux, parmi des champignons géants et autres ! Très fleuri. L’endroit est poétique et paisible. La créatrice, Mme Dang Viet Nha, est une architecte, fille de l’ancien président du Viet Nam. Reine de la Nuit, Femme de la Lune, noms évocateurs ! Ces réalisations, comme sorties de rêves, nous présentent ainsi divers animaux, des arbres, des circonvolutions, des escaliers, des couloirs comme des labyrinthes où l’on ne se perdrait pas… Il y a là un grand sentiment de sécurité, la sécurité des songes peut-être ? Ces constructions évoluent. Elles auraient pu être un hôtel mais on les visite (et c’est tant mieux), on se promène dans un tableau d’art naïf et fantastique. Un vrai plaisir !

Mais Dalat est aussi la ville des rencontres et des surprises !

Après avoir découvert un petit restaurant dans le vieux quartier du marché à Dalat, la proprio Tu Anh, d’une énergie sans mesure et fort sympathique, termina mon déjeuner à ma table et nous échangeons longuement. Sa grand-mère née à Toulouse, puis revenue sur Dalat pour l’aider, une passionée de cuisine, locales et internationales ; la daube, le ragout, le coq au vin figurent à la carte !…une belle rencontre…En partant, Tu Anh me dit « Viens ce soir, il y a 2 français qui m’ont dit qui allaient revenir ! » « Maybe, maybe ! » répondis-je…
Le soir, traversant discrètement la seule rue pour explorer d’autres endroits, Tu Anh surgit du restaurant « Dominique, Dominique… »…embarrassé, toujours ma réplique « Maybe later, maybe later !… »…Et bien plus tard, finalement me voilà de retour Chez Tu Anh, n’ayant rien trouvé de mieux !…Accueil très chaleureux et voilà qu’elle me présente au restaurant comble « C’est Dominique, de Marseille »… « Hello ! (la gêne !)»..Les français sont là..je les salue, vraiment gêné….Et soudain, le garçon français m’interpelle et me demande si je suis Dominique du Dominic-World-Tour ? Heuuuhhh, OUI…C’était Crystal et Benoît qui font un tour du monde solidaire à la rencontre d’écoles, d’enfants défavorisés, nous avions pris contact avant mon départ (il y a plus de 7 mois ! ) et échanger nos liens sur nos blogs (www.from-us-to-you.org). Crystal et Benoît sont partis 2 mois après moi et font le trajet en sens inverse, donc il était improbable que nous nous croisions, au Vietnam, à Dalat, dans ce restaurant à cette heure précise…Je les rejoins à leur table et nous avons passé une belle soirée à échanger nos expériences vécues.

Et très prochainement..nous aurons le privilège de les voir, de les écouter et savourer avec eux, leur périple lors d’une interview improvisée à Dalat !

En attendant voici quelques images de Hoï Anh, Dalat…

Gros poutoun et see you later !

Dom’

A voir également....

,

Une réponse à “Dalat : Que le monde est petit !”

  1. avatar

    xoliv'

    7 years ago

    Et c’est dans ce restaurant comble que tu as joué le cuisinier ?

Laisse un commentaire

:wink: :twisted: :roll: :oops: :mrgreen: :lol: :idea: :evil: :cry: :arrow: :?: :-| :-x :-o :-P :-D :-? :) :( :!: 8-O 8)