suivez le tour du monde d'un marseillais

Ecrit le 10 mai 2011 par Dom'

1 Commentaire

Cérémonie Aarti Benares/Varanasi

Cérémonie Aarti Benares/Varanasi

Vouloir décrire Bénarès, c’est conter l’indescriptible.

C’est certainement la ville de l’Inde qui offre le plus de diversité et de folie, d’images fortes et de rejets violents. C’est une des plus vielle cité du Monde qui porte 4 noms, Varanasi, Kashi, Bénarés, Banaras, tous utilisés actuellement suivant que l’on est religieux , indien, occidental ou anglais.. c’est une ville qu’on aime ou que l’on déteste d’emblée, mais qui ne peut pas laisser indifférent. Une des villes la plus sacrée des 7 villes sacrées de l’Inde. Y mourir vous fait rejoindre le Nirvana.
C’est la ville des pèlerins…et celle des vaches ! Aucune autre ville ne possède autant de vaches en totale liberté dans les rues…C’est la ville de la soie, des trésors aux fils d’or y sont tissés à même la rue ou les longues trames de tissage sont tendues. C’est La ville de la mort ! Des centaines de corps y sont amenés chaque jour de toute l’Inde pour y être brûlés sur les bûchers des « Gaths » (escaliers qui descendent dans le Gange). A partir de l’entrée du Showk , les corps doivent être portés à dos d’homme et tous emprunter un chemin millénaire qui serpente dans les petites rues du Showk, le « chemin des morts ». C’est la ville des « Rikshaws », tricycles qui transportent tout Bénarés, dans une cohue, des embouteillages, et un bruit indescriptible. C’est la ville des « saints hommes », des milliers de Sahdous (renonçants) y viennent prier et méditer. C’est avant tout la ville du Gange et de ses Gaths..Les levers de soleil sur le Gange à l’heure ou les pèlerins viennent y faire leurs ablutions, sont des moments privilégiés….Les Brahmanes sous leurs parasols, attendent les fidèles. Le Gange sert aux ablutions sacrées, à laver le linge, on y jette les ossements et les cendres,…Le fleuve sacré purifie tout…C’est la ville de la prière et des yoghis…Des palais millénaires qui descendent dans le Gange en changeant de couleur avec la lumiere. Tout cela est Bénarés !
Et c’est dans une petite guesthouse « Suraj » de 7 chambres, que je découvre cette ville magique. C’est le mois caniculaire, +45°C,  le mois des vacances, le mois des processions, bref des millions de pèlerins partout. Située dans la vieille ville, aucun taxi ne vous y emmène, c’est donc 20 minutes de marches à travers les labyrinthes, chargé comme une mule, que je découvre mon reposoir ! Ambiance très baba cool, 4 lapins en liberté, des murs bleus, roses, oranges, on se sent très bien. On me trouve un étudiant qui me servira de guide pendant mon séjour. Et le premier soir, je découvre ainsi la cérémonie des Aarti.

Très belle à observer, la cérémonie nécessite l’usage d’une conque, d’une clochette, de fleurs, d’encens, d’une flamme, d’eau, d’un mouchoir, d’une queue de yack et d’un éventail en plumes de paon. Ces accessoires symbolisent les éléments naturels : la terre, l’eau, le feu et l’air, sous leurs formes les plus pures. Le son de la conque dans laquelle on souffle au début et à la fin de chaque cérémonie éloigne toute éventualité de mauvais augure. Le son de la clochette représente toutes les formes de musique. Les fleurs et l’encens distillent de suaves arômes. La flamme représente l’illumination sur le chemin à suivre, et l’offrande d’eau au creux d’une conque, un geste de bienvenue traditionnel en l’honneur d’un hôte d’exception. Le mouchoir évoque le don de nouveaux atours. La queue de yack et l’éventail de plumes de paon permettent de produire une brise rafraichissante. Des milliers d’indiens assistent à cette cérémonie qui se tient tous les soirs. Puis le lendemain, ce fut la découverte de temples dédiés à chaque divinité…..Et le soir, à la tombée de la nuit, lorsque la ville s’est endormie, je partage « clandestinement » quelques verres de whisky indien avec Prabath et Viki le gérant et son assistant, sur le toit terrasse, face au Gange et aux dômes des temples, je me croirais au pays des milles et une nuit, y verrais-je après quelques verres de ce breuvage, des tapis volants ? Je vous le dirais la prochaine fois…

En attendant, voici quelques images…

Gros poutoun et see you later !

Dom’

A voir également....

,

Une réponse à “Benares : Escale à la ville sainte !”

  1. avatar

    Xoliv'

    7 years ago

    Tu nous parles de lapins et couleurs acidulées et pas de photo pour illustrer ça ! snif ! Bon pèlerinage la biz from Provence.

Laisse un commentaire

:wink: :twisted: :roll: :oops: :mrgreen: :lol: :idea: :evil: :cry: :arrow: :?: :-| :-x :-o :-P :-D :-? :) :( :!: 8-O 8)